Comment réagir face à une personne victime d’AVC ?

signe d'AVC

L’AVC ou accident vasculaire cérébrale concerne aujourd’hui 1 individu sur 15 en France. Il fait partie des 5 premières causes de décès dans le monde et frappe un individu toutes les 5 secondes, d’après l’estimation de l’OMS. Bien que l’AVC soit facilement détectable ce qui permet de limiter les complications, une crise reste toujours une situation d’urgence qui nécessite une intervention rapide. Si jamais une personne subit une crise d’AVC, il y a certaines gestes que l’entourage peut opérer en attendant l’arrivée des secours.

Comment se manifeste une crise d’AVC ?

D’après les estimations, plus de 120 000 personnes par an sont victimes des séquelles engendrées par les accidents vasculaires cérébrales qui ne sont pas traités dans les minutes qui suivent la crise. D’ailleurs, en France, il s’agit de la première cause de handicap physique chez l’adulte. Il est donc d’une importance cruciale d’agir le plus vite possible si une personne subit un AVC. Et pour pouvoir agir vite, il faut reconnaitre les premiers symptômes d’une attaque. Généralement, la victime commence par ressentir l’affaissement d’une partie du visage. Les sensations de fourmillements au visage, aux jambes et aux bras commencent alors à se manifester, et peut s’accompagner d’une aphasie ou une difficulté subite à parler. La vision devient trouble (floue, double vision, ou perte totale de la vision d’un œil ou des deux yeux à la fois). Le malade s’étourdit et peut s’évanouir ou ne parviendra plus à se tenir debout. Il se peut qu’il n’arrive plus à lever le bras et ne peut articuler un mot. Ces symptômes apparaissent successivement en moins d’une heure et peuvent durer 2 à 4 heures. Durant ce temps, il ne faut pas attendre pour appeler les secours. Le service APS  http://aps-asbl.be/ peut intervenir pour transporter le malade au plus vite au centre hospitalier le plus proche.

Que faire en attendant les secours ?

Dès les premiers signes d’un AVC, il est primordial de contacter immédiatement les services de secours comme APS. Il se peut que l’ambulance mette quelques minutes avant d’arriver, et en attendant, il y a certains gestes à faire pour aider le malade à se sentir mieux ou à éviter les conséquences plus graves. La première chose à faire est donc de s’assurer que les voies respiratoires de la victime soient bien ouvertes. N’hésitez pas à enlever les vêtements qui peuvent gêner la respiration. Après avoir vérifié les signes vitaux, vous pouvez placer la victime à la position latérale de sécurité (PLS). Pour ce faire, positionnez le bras droit de la victime en angle droit. Ensuite, placez sa main gauche sur son oreille droite, puis repliez sa jambe gauche. Après cela, faite pivoter son corps sur le côté droit en maintenant sa tête, puis inclinez sa tête vers l’arrière pour dégager sa tranchée. Vous pouvez le garder ainsi et l’aérer un peu jusqu’à ce que les secours interviennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *