Les principaux droits reconnus d’un patient médical

patient médical

Depuis ces dernières années, les droits des malades se sont vus renforcés. Si autrefois, ils étaient relégués en second plan. Maintenant, cela a énormément changé. Les patients gagnent en reconnaissance, en autonomie et en informations plus riches. Grâce à la loi Kouchner qui date de l’année 2002, les droits des patients ont été améliorés et élargis. Le corps médical d’une clinique privée ou publique se lie plus des relations étroites avec les patients. Un rapport équilibré s’installe entre ces deux acteurs. Détails !

Droit à des frais pris en charge et accès à son dossier médical

Les patients résidant et travaillant au cœur de la France peuvent profiter d’une prise en charge de sa santé. Avec une couverture assurance maladie, le malade peut bénéficier d’une réduction de ses frais médicaux. Si vous vous faites soigner dans un cabinet médical externalisant son service de facture, le suivi de vos frais d’hospitalisation se fera virtuellement. Avec un professionnel en service facturation comme http://medi-fact.be/, les factures prises en charge par des assurances se règlent facilement et rapidement. Le patient a droit à consulter son dossier médical géré par le service externalisation facture médicale. Aucune information n’est cachée aux patients. Parmi ses principaux droits, le malade peut solliciter et accéder à son dossier. Par la suite, il peut donner son avis et ses décisions sur ses traitements médicaux proposés par les professionnels de la santé. Le droit à des informations claires et précises sur son état de santé doit être respecté par les médecins.

Droit à des soins équitables et sans discrimination

Chaque patient a le droit à des soins médicaux équitables. Aucune discrimination ne doit paraitre lors des traitements ou des thérapies. Un professionnel de la santé doit offrir les mêmes écoutes et examens pour chaque personne. Aucune discrimination raciale, genre, religion ne doit freiner le service de soins de chaque malade. Selon les principes de déontologie et d’éthique, tous les médecins s’engagent à fournir les soins adéquats pour tous les patients. En cas de refus de la part d’un professionnel médical, des poursuites disciplinaires et judiciaires peuvent être attentées.

Droit au choix du cabinet médical et de son médecin

Les patients peuvent avoir la possibilité de choisir son établissement de santé. Ce dernier compte en grand nombre. Ils ont donc le libre choix à ce niveau. Pour profiter d’un soin adapté à sa localisation, le malade peut choisir un cabinet médical à proximité de chez lui. Le patient peut obtenir l’avis d’un deuxième médecin traitant, s’il est atteint d’une maladie très grave. Si un traitement ne convient pas à un malade, il peut avoir le droit de le refuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *