Opter pour la psychothérapie pour traiter l’anorexie

Opter pour la psychothérapie pour traiter l’anorexie

L’anorexie est une maladie faisant partie de la catégorie des troubles alimentaires qui peuvent être causés par des troubles mentaux. Elle se manifeste par la perte d’appétit et donc une perte de poids de l’individu concerné. La psychothérapie est une méthode thérapeutique qui implique un suivi psychologique du patient. L’anorexie fait alors partie des maladies qui peuvent être soignées à travers cette technique. Il s’agit d’ailleurs d’une méthode catégorisée douce pour assurer le traitement de ces problèmes en alimentation. Il agit donc surtout sur le psychique ou sur l’état d’esprit du patient afin de l’aider à se sentir mieux dans sa peau et dans son corps.

Réaliser un traitement en profondeur du trouble

Les troubles mentaux peuvent généralement être à l’origine de l’anorexie. Les traitements médicamenteux ou la prise en charge nutritionnelle sont alors insuffisants pour traiter cette maladie. C’est pourquoi, il faut opter pour la psychothérapie. Cette méthode est souvent utilisée lorsque la maladie atteint un niveau important. Si le trouble est constaté, il faut prendre un rendez-vous avec un psy à La Louviere le plus tôt possible. Elle peut aussi être entamée dès que la cause est déduite d’origine mentale. En effet, cette démarche va permettre de réaliser une analyse en profondeur du problème et trouver une solution à long terme. Durant la séance, le psy va déterminer la ou les principales causes du trouble. Il faut également préconiser un traitement pour régler ces problèmes et aider le patient à y faire face. D’ailleurs, cette démarche va lui permettre de profiter d’un bien-être au fur et à mesure de l’avancée du traitement.

Suivre un accompagnement psychologique

Etant donné que l’anorexie est généralement causée par un trouble mental, un suivi psychologique est nécessaire : d’où la psychothérapie. Cet accompagnement se présente d’ailleurs de trois manières différentes. Il y a le suivi individuel effectué par le psy tout au long du traitement. Le spécialiste va adapter le déroulement de sa consultation selon les besoins du patient par rapport aux troubles auquel il fait face. Par exemple, il peut décider d’entreprendre une thérapie comportementale et cognitive ou TCC. Cette méthode est axée sur le changement de comportement et de pensées après une observation des symptômes par l’individu lui-même. Il y a également la thérapie de groupe. C’est une option facultative par laquelle le patient pourra suivre selon ses besoins. Un accompagnement est aussi possible pour les proches de ce dernier. Il peut s’agir d’une démarche très significative du fait qu’il aura besoin de tous les soutiens nécessaires pour guérir.

Adopter une nouvelle alimentation

L’objectif de la psychothérapie est non seulement d’aider le patient à soigner le trouble mental mais surtout le trouble alimentaire. En effet, une relation étroite existe entre ces deux pôles. Le psy va agir sur la volonté et la motivation du patient à guérir pour l’amener à adopter une nouvelle alimentation plus saine pour son corps. En effet, seule la motivation personnelle du patient pourra lui permettre de guérir. Les autres personnes psy et proches sont là uniquement pour l’accompagner et le soutenir dans cette démarche. Il sera le principal acteur de sa guérison. Etant donné que cette approche est axée sur le psychique, elle est la mieux adapter pour assurer la réussite du traitement. Le processus de suivi est un plus qui va également le permettre au patient d’être bien d’accompagner jusqu’à sa réadaptation totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *